Le Watt

Encore une grandeur capable de vous orienter dans le choix de vos luminaires LED. C’est le Watt qui, en comparaison des autres indicateurs connus, est plutôt particulier. Car, des lampes incandescentes à la technologie LED, l’évolution lui a fait perdre sa place de « repère star » en matière d’éclairage. Cette grandeur doit donc être remise dans le paradigme actuel, pour se fier à elle dans le choix de ses ampoules LED.

puissance lampe LED tenue par une main qui sort d'une surface jaune

Le Watt : définition

L'unité Watt (W) est celle qui mesure la puissance P d’un composant électrique. Pour une lampe LED par exemple, le Watt estime la quantité d’énergie consommée par seconde d’utilisation pour assurer son bon fonctionnement. Et en ce qui concerne un générateur électrique, le nombre de Watts indique l’énergie délivrée à chaque instant. Sa formule est : P = U x I.

Quelle différence entre le Watt et le volt ?

Le volt est l’unité internationale de mesure de la tension U aux bornes d’un équipement électrique traversé par un courant continu. Il exprime la différence de potentiel électrique entre deux points distincts d’un même circuit, en l’occurrence ses bornes positives (+) et négatives (-). Le Volt évalue par conséquent la force motrice que doit exercer un générateur aux pôles du circuit pour provoquer le déplacement des charges électriques et créer un courant continu.

Avec l’intensité I (la quantité de charges électriques qui va d’une borne à l’autre par unité de temps), la tension caractérise l’état d’un circuit électrique. Cela distingue cette grandeur du nombre de Watts, qui est d’ailleurs le produit de l’intensité (en Ampère) et de la tension (en Volt) aux bornes du circuit.

La place de l'unité Watt dans l’éclairage : une question de technologie

Au rang des critères de choix des luminaires, la puissance électrique est sans doute la grandeur dont la conception a le plus évolué depuis les premières ampoules. Jadis, celles à incandescence produisaient la lumière émise par chauffage d’un filament de tungstène suspendu dans un gaz noble. Plus l’énergie consommée par l’ampoule était élevée, plus le filament pouvait briller et donc, émettre de lumière. Très vite, le Watt fut — abusivement bien sûr — utilisé comme standard pour ces deux mesures jusqu’alors proportionnelles :

La technologie LED, quant à elle, adopte un autre principe de fonctionnement. Désormais, ce sont des diodes électroluminescentes qui remplacent les filaments incandescents. Elles génèrent d’ailleurs bien plus de lumière qu’elles ne consomment d’énergie électrique pour la créer. Le Watt, autrefois référence dans le choix des luminaires, ne sert plus qu’à quantifier l’énergie consommée par une ampoule LED. Laissant alors l’intensité lumineuse exprimée en lumens (lm), prendre la relève !

Passer du Watt au lumen

Puisque la puissance d'une ampoule LED est entièrement revue à la baisse pour être parmi les plus faibles possible (en moyenne 10 fois inférieure à celle des lampes à incandescence), son flux lumineux est donc devenu le principal critère de choix de ces ampoules « nouvelle génération ». Des équivalences sont toutefois admises entre les différentes technologies d’éclairage, avec le lumen comme point de repère pour les fervents utilisateurs du Watt.

Tableau d'équivalence entre watt et lumen, en fonction du type d'éclairage : à incandescence, halogène, fluocompacte, LED

On estime à 10 lm le flux lumineux que produit une lampe à incandescence par Watt dépensé. Et à 100 lm celui que génère un éclairage LED par Watt. Par exemple, pour conserver une luminosité d’environ 1 900 lm, remplacer sa lampe incandescente à 190 W par une ampoule LED à 10 W de consommation électrique est largement suffisant. Cette correspondance entre Watt et lumen est donc très pratique pour s’y retrouver. Cependant, elle peut varier selon la forme de la lampe, sa couleur d’éclairage et sa qualité.

Comment utiliser le Watt dans le choix de ses lampes LED ?

La quantité de lumière reçue par unité de surface est exprimée en lux (lm/m2). Celle dont vous avez besoin dans chaque pièce de la maison dépend évidemment de ses usages, ainsi que du type d’éclairage considéré. Prenons l’exemple de l’éclairage d’une cuisine. Il faut en moyenne à cette pièce :

  • 300 lux pour l’éclairage ambiant.
  • 500 lux pour l’éclairage du plan de travail.

Supposons maintenant que vous souhaitez installer des ampoules LED dans votre cuisine de 5,4 m². La correspondance entre Watt et lumen peut alors vous aider à définir le nombre deWatts nécessaires pour vos nouvelles lampes. Il vous faudra donc au total :

  • 1 650 lm, soit un éclairage d’environ 18 W pour l’éclairage ambiant.
  • 2 700 lm, soit un éclairage d’environ 28 W pour le plan de travail.

Puisque chaque luminaire LED éclaire plus ou moins de surface selon l’angle de projection de la lumière, le nombre de lampes à acquérir dans chaque pièce de sa demeure peut grandement varier. Le tout est de trouver le bon équilibre entre la quantité de lumière nécessaire et la consommation totale des ampoules LED sélectionnées. Et cela, sans oublier de prendre en compte le rendement lumineux du système installé, pour optimiser au Watt près votre consommation d’énergie, mais aussi l’ajuster à vos besoins en matière d’éclairage.